Ultra-customisation des cosmétiques anti-âge : arnaque ou évolution technologique ?

L’industrie de la cosmétique prend le tournant de la personnalisation extrême, en plus de proposer de vastes combinaisons de produits en fonction du type de peau, certaines marques en déclinent maintenant par couleur de peau.

La validation de l’efficacité de produits cosmétiques est très souvent discutable de par la taille et le type d’études, lorsqu’il y en a. Ces dernières reportent généralement un grand nombre de mesures subjectives sans métrique telle que la satisfaction des consommateurs plutôt que des mesures objective de paramètres précis, tels que la profondeur des rides ou l’élasticité de la peau. Il est donc difficile d’imaginer que des stratifications en types de peau et de couleurs, bien plus complexes, puissent réellement amener à des résultats concrètement vérifiables.

Mais avant tout, qu’en est-il de l’aspect scientifique? Nous allons nous focaliser, pour notre analyse, sur l’aspect anti-âge / antirides qui est le focus principal de beaucoup d’entre nous.

Des sérums en fonction du type de peau

Le vieillissement est un phénomène indépendant du type de peau, ses composantes génétiques, et biomécaniques, telles que la réduction de collagène avec l’âge ainsi que le stress endogène et exogène sont de même nature pour toutes et tous. A l’image d’un médicament qui fonctionne chez la souris puis est validé chez l’humain, il est facile de concevoir que les pathologies – le vieillissement en est une – sont très similaires au travers des espèces.Un sérum anti-âge n’a pas à être type de peau dépendant, il doit agir sur des mécanismes fondamentaux allant au-delà des variations intra-individuelles subtiles.Si le type de peau cause problème, telle que la sécheresse extrême menant à l’eczéma, c’est un trouble dermatologique qui doit être traité indépendamment. L’acné ainsi que les allergies rentrent dans cette même catégorie médicale; ces problèmes doivent être traités au cas par cas et ne sont pas de l’ordre de la cosmétique ou du vieillissement de la peau.

Une customisation à la couleur de peau

Dans une optique anti-âge, une fois de plus, les paramètres sur lesquels une crème doit agir ne varient pas en fonction de la couleur de la peau; les mécanismes de vieillissement sont les mêmes pour toutes les ethnies. Il est cependant évident qu’une peau claire aura besoin d’une protection solaire plus élevée qu’une peau foncée.

Ceci est uniquement lié au SPF d’une crème de jour mais ne concerne pas les mécanismes anti-âge ou d’autres paramètres cutanés en dehors de la mélanine et de la protection du soleil. En outre, il faut plutôt ajouter une couche supplémentaire de crème solaire pour les jours de forte exposition – et adapter la fréquence ainsi que la quantité au type de peau.

A The Age Tech, nous investissons dans la recherche et sommes guidés par la volonté d’être transparent. Nous ne surfons pas sur les modes ni n’abusons de la confiance de quiconque. Nous basons nos produits sur des technologies de modulations épigénétiques et d’activation de voies moléculaires ciblées pour concrètement manipuler les mécanismes du vieillissement qui sont les mêmes pour toutes et tous.